Antonio Grimaldi FW 19 I am not an angel

Antonio Grimaldi FW 19 I am not an angel

Antonio Grimaldi FW19-20 I am not an angel plonge dans l’âge d’or hollywoodien et le mythe Mae West.
Le titre est tiré du film éponyme de 1932 avec Cary Grant dans la rôle titre masculin et met en exergue la citation culte “When I’m good, I’m very good, but when I’m bad I’m better”.

FineLife TV a posé quelques questions au styliste à propos de sa collection Antonio Grimaldi FW19-20 I am not an angel.

Léonore Cottrant : La collection SS19 mettait en scène Ariane une femme qui brise les conventions, La FW19-20 a pour égérie Mae West actrice-scénariste, drôle, bravache et casseuse de code. Êtes-vous attiré par les femmes non normcodées ?

Antonio Grimaldi : Oui les femmes non conventionnelles, passionnées me fascinent depuis toujours. J’apprécie leur énergie, leur goût pour le combat, leur capacité à se dresser contre leur destin ou à tout chambouler. Mae West, le premier sex symbole hollywoodien, en est un exemple. À l’époque être sexy faisait scandale.

LC : La collection SS19 s’organisait autour du Dédale de la mythologie grecque. La collection Antonio Grimaldi FW19-20 I am not an angel s’articule autour du cinéma hollywoodien. Recherchez-vous quelque chose dans les mythes ?

AG : Je suis très attaché à la mythologie grecque et aux mythes en général. Aux contes de fées aussi. J’aime les histoires et j’essaie de les interpréter à travers mes créations dans une perspective contemporaine. La mythologie nous aide à décrypter le présent. Mae West a été un mythe à son époque.

LC : Vous êtes vous inspiré de tenues du film “I m not an angel” ? Si oui pour quelles pièces en particulier (coupe, matière etc). Le corset de Mae West est-il interprété ?

AG : Bien sür ! J’ai réinterprété plusieurs pièces de Mae West. Par exemple la cape avec les broderies de cristal. Ma version du bustier est présente dans de nombreuses robes dans une approche actuelle bien entendu. Notamment avec des coupes en biais et des formes caractérisées par une asymétrie architecturale, par des lignes, des courbes qui dialoguent et se cherchent.

LC : Encore une fois le Dédale était très présent dans les coupes de la collection SS19
Dans quelles coupes le cinéma Hollywoodien est-il incarné, s’il l’est ?

AG : La sensualité hollywoodienne se retrouve dans beaucoup de tenues. En particulier dans la robe du soir rouge avec la “grosse larme rouge”, des courbes et des lignes dans le pur style Antonio Grimaldi.

LC ; Y a-t-il une pièce qui évoque le visage appartement que Mae West a inspiré à Dali ?

AG : De nombreuses robes sont imprégnées de surréalisme. On peut citer la robe trompe l’oeil qui esquisse les contours d’une cape flottante. Ou encore les couleurs spectaculaires et “grivoises”comme dans une oeuvre de Dali. Ceci en contraste avec le noir et blanc du cinéma hollywoodien des origines et toutes les nuances de gris qui y sont mêlées.

LC : Pas de chaussures de 20 cm comme les aimaient Mae West ? Des accessoires les évoquent-elles ? Si non quel sont les accessoires marquants et leur place dans la collection ?

AG : Il y a beaucoup d’accessoires qu’une Mae West d’aujourd’hui porterait. Les plus évidents sont les ceintures de métal avec les franges et les ceintures sacs intégrées aux robes ou portables à la main.

antonio grimaldi fw 19 I m not an angel
anotonio grimadi
anotonio grimadi ensemble
anotonio grimadi robe
anotonio grimadi fw 19
antonio grimaldi fw 19
antonio grimaldi fw 19 ensemble
antonio grimaldi fw 19 ensemble noir
antonio grimaldi fw 19 manteau
antonio grimaldi fw 19 robe mae west
antonio grimaldi fw 19 robe du soir
antonio grimaldi fw 19 robe du soir violette



Antonio Grimaldi
http://www.antoniogrimaldi.com

Related article

Antonio Grimaldi ss19 : Asia Argento en femme labyrinthe
http://finelife.tv/fr/2019/01/28/antonio-grimaldi-ss19-asia-argento-en-femme-labyrinthe/