Rhapsodie des oubliés : prix de Flore 2019

Rhapsodie des oubliés : prix de flore 2019

Saint-Germain-des-Prés couronne Barbés.
Le prix de Flore 2019 revient à Sofia Aouine pour Rhapsodie des oubliés, les 400 coups de Truffaut version autobiographie wesh wesh.

Les oubliés se sont les gamins de la Dass et autres cassos comme l’auteur placée très jeune par l’aide sociale à l’enfance (ASE).

Le fil directeur ? Le Barbès d’Abad, 13 ans, un titi du 18e porté sur la turlute qui sème un joyeux boxon dans sa rue avant d’être recadré par l’ASE.

À travers ses truculentes aventures, on retrouve tout ce qu’on voit/ lit dans les médias : toxicomanie, prostitution, pauvreté, exil.
Des clichés qui s’incarnent sur le trottoir, dans les cafés, derrière les fenêtres.

Mais Sofia Aouine ne tombe pas dans le misérabilisme. Rhapsodie des oubliés est drôle.

Mention spéciale aux passages :
– ma rue vire salaf qui génère des sentiments contradictoires entre inquiétude et jubilation grâce à la verve d’Abad dont on retient les “barbiedjihad” et autres “Batman”
– le paradis c’est le QG des FEMEN potache mais tordant.

Le roman coud les vies d’un ensemble de personnages dont Ethel, la psy, autre double de l’auteur.
Comme Sofia, Ethel a du changer de nom. Comme Sofia, elle a été “placée”. Ethel la psy fait par ailleurs écho à la prophétie de Françoise Dolto sur l’avenir d’écrivaine de la petite Sofia.

C’est bien d’avoir une boule de cristal !

Autres côtes lourdingues du livre : la valise (#remysansfamille #lavaliseencarton), les références recyclées (c’est beau une ville la nuit de Bohringer), l’hommage à la radio qui le lui rend bien côté promo, la fin devant la mer comme dans “Les 400 coups”.

Le film culte de Truffaut joue les filigranes : citations en tête de chapitre ou en reprise Bashung, chats honnis, potos …. et bien entendu Antoine version Abad.

On s’interroge sur la transposition qui ne bouscule aucun code, n’augure d’aucune “nouvelle vague”.

Sauf si les “oubliés” deviennent la tendance.
France Culture qui avait invité Sofia Aouine pour son parcours vient de récidiver avec un autre “futur jeune talent ?” Last but not least “Wonder boy : Olivier Roustaing né sous X” bénéficie d’une promo de choix pour sa sortie en salle.

Mais trêve de digression !
Rhapsodie pour les oubliés est un livre touchant et drôle sur l’enfance et l’adolescence à la Goutte d’Or. Un livre plaisant à l’écriture qui slamme mais qui se laisse malgré tout assez vite oublier.

Rhapsodie des oublies : prix de Flore 2019

Rhapsodie des oubliés
Sofia Aouine
Éditions de La Martinière
http://www.editionsdelamartiniere.fr/

Related article

Feel Good
http://finelife.tv/fr/2019/09/04/feel-good-partners-in-branquignol-crime/