Étoiles Dorothée Gilbert : biographie d’une ballerine guerrière

Étoiles Dorothée Gilbert : biographie d'une ballerine guerrière

Étoiles Dorothée Gilbert : biographie d’une ballerine guerrière, le titre se vérifie dans les mots.
Dorothée Gilbert, étoile de l’opéra Garnier, dédicace sa biographie éponyme dans un corner du Buddha bar Paris. “Regarde ce sont mes notes quand j’avais à peu près ton âge. Pas top tu vois” sourit-elle on s’adressant à une très jeune ballerine “Alors accroche-toi et travaille”.

Pas de recette miracle donc dans cette biographie mais des maitres mots : persévérance, assiduité, mental d’acier.

“Si j’arrive à incarner un personnage c’est que j’ai travaillé encore et encore la technique jusqu’à l’oublier pour me consacrer entièrement à l’interprétation” explique la danseuse.
Oui mais pour être Étoile il faut peut-être un peu de magie, un petit quelque chose qui fait la différence. Quoi ? Pour certains le jugement des pairs, pour d’autres un simple mot : la grâce.

Le livre s’ouvre sur une blessure : “La danseuse au pied troué”. Dorothée Gilbert raconte comment suite à une fracture du deuxième métatarse -un petit carré d´os à la base de l’orteil- elle a dû arrêter de danser pendant plusieurs mois. Un calvaire tant physique que moral. Mais avec son tempérament revendiqué de guerrière, l’Étoile a vaincu le mal malgré des thérapies hasardeuses et a pu recommencer à danser.

Oui danser c’est dur, c’est parfois même une torture. Les pieds martyrisés de ballerines font de plus en plus souvent l’objet de reportages.

Danser, la Toulousaine le fait depuis l’âge de 11 ans. Dans sa biographie Dorothée Gilbert raconte ses débuts à l’école de danse de l’Opéra de Paris en 1995. Elle est externe et ses parents quittent la Ville Rose pour l’accompagner. Pas question d’abandonner leur fille née prématurément et choyée comme une créature frêle et fragile qu’elle s’avérera ne pas être.

Paris, c’est le début d’une longue série d’épreuves où, une nouvelle fois, le travail est mis en avant comme une valeur sacrée qui prend ses racines dans l’histoire familiale.

Dorothée Gilbert parle évidemment de ses moments de doute et de solitude Mais la ballerine ne tombe pas dans le pathos et livre des anecdotes qui respirent la fraîcheur. Ainsi, le jour de ses 18 ans, elle passe la soirée à pleurer désespérant de trouver un petit ami. Comme dans tout conte de fée les choses s’arrangent. La jolie Dorothée séduit un danseur gay puis un Don Juan avant de trouver l’âme sœur. De ce bel amour naîtra une petite fille, Lily, habilement mise en scène dans l’iconographie. Notons que la plupart des clichés du livre sont ceux de James Bort, le compagnon de l’Étoile.

Une étoile qui comme deux autres avant elle a bataillé pour pouponner avant la retraite – 40 ans jusqu’en 2005.

“Étoile” est une biographie agréable, sincère mais sans surprise qui rappelle les fondamentaux de l’Art, les dures réalités et les batailles à mener.
Un joli livre à offrir pour la Saint-Valentin par exemple.

Étoiles Dorothée Gilbert : biographie d’une ballerine guerrière

Étoile(s)
Dorothée Gilbert
Éditions du Cherche Midi
http://www.cherche.midi.com

Related article

Centenaire Claude Debussy
http://finelife.tv/fr/2018/03/23/centenaire-claude-debussy-debut-manifestations-week-end/