Je ne reverrai plus le monde, récit de geôle

Je ne reverrai plus le monde, récit de geôle

Je ne reverrai plus le monde, récit de geôle entre vie quotidienne de prisonnier et réflexion sur le rôle et la nature de l’écrivain, met en lumière tout le talent d’Ahmet Altan.

Debout, immobile dans sa cellule Ahmet Altan fixe une image de mimosa. L’un des plus grands écrivains de Turquie a été condamné par le régime du président Erdogan pour complot marxiste et sédition religieuse. Des accusations farfelues dont le caractère antithétique ne gêne nullement les juges serviles.

Dans “Je ne reverrai plus le monde”, un récit dense et concis, l’auteur décrit sa vie captive. Un voyage dans quelques mètres carrés ouverts sur une cour. Ce temps décrit par le menu, cash d’humanité, passe de la peur, de l’abattement, du doute à la résilience par l’écriture.

Ahmet Altan s’accroche aux détails, transcrit les menus événements – les oiseaux qui nichent sur les filets de sécurité et lâchent des fleurs, le parcours du soleil qui ponctue le temps des prisonniers, la pluie qui délimite l’espace des sans liberté, les fragments de rêves énigmatiques.
Chaque micro événement est une victoire sur le vide, un miel pour un livre de témoignage et de survie.

Ce livre et tous ses personnages Ahmet Altan le garde dans sa tête quitte à frôler la schizophrénie. Il l’écrira dehors à l’abri du système kafkaïen.

“Je ne reverrai plus le monde” est divisé en brefs chapitres ponctués de titres poétiques ou factuels comme un direct. Les citations d’auteurs creusent des sillons de liberté comme ils tentent de décrypter l’absurde.

La langue est belle et juste comme l’humanité en résistance, comme le chemin intérieur de l’auteur reclus.

Entre vie quotidienne de prisonnier et réflexion sur le rôle et la nature de l’écrivain ce récit de geôle met en lumière tout le talent d’Ahmet Altan.

————————-
Libéré le 6 novembre 2019 après avoir passé 3 ans en prison, l’écrivain Ahmet Altan a été réincarcéré une semaine plus tard. Une décision du procureur général opposé à remise en liberté du journaliste. Amnesty International a dénoncé une arrestation scandaleuse une “punition” contre “un homme déterminé à ne pas être bâillonné”
————————-
Je ne reverrai plus le monde, récit de geôle
Je ne reverrai plus le monde
Ahmet Altan
Éditions Actes Sud
https://www.actes-sud.fr/

Related Article

Andromaque : mois du théâtre
http://finelife.tv/fr/2018/06/26/andromaque-eternelle-mois-du-theatre-a-versailles/