Exposition You musée d’Art moderne : mise en art des mutations

Exposition You musée d'Art moderne : mise en art des mutations

Exposition You musée d’Art moderne : mise en art des mutations majeures de nos sociétés et invitation au dialogue entre le public et les oeuvres autour d’un parcours circulaire qui célèbre les éléments et les sens.

Le musée d’Art moderne de Paris rouvre ses portes avec deux expositions dont You qui comprend une cinquantaine d’œuvres de la collection Lafayette Anticipations issue de la Fonds de dotation Famille Moulin qui en compte 330.

Côté look le musée a voulu revenir aux origines en ouvrant l’espace, en recréant notamment deux mezzanines. Il a délaissé le bois des meubles de 1937 pour un mobilier “fantôme” et celui des planchers pour un simili béton et enduits blanc/ gris chic mais peu original. Allez disons que la “neutralité” classique de l’écrin fera ressortir les œuvres exposées.

Interpellation au dialogue

You, interpellation, proximité (you écarte en anglais le vouvoiement), le titre choisi est une invitation à prendre place pour écouter, ressentir, dialoguer en intimé ou en compagnie.
Coussins, larges poufs, lits, on se sent ici pour passer un moment pas pour circuler d’oeuvre en oeuvre.
Instaurer une petite musique entre les oeuvres, une porosité entre celles-ci et le public telle est d’ailleurs la volonté de la commissaire Anne Dressen. C’est la création de Mélanie Matranga qui a donné son nom à l’exposition. Son oeuvre ? Une chambre avec des vêtements étalés et un futon vide prés d’un écran qui diffuse une vidéo sur l’intimité d’un jeune couple.

Exposition You musée d'Art moderne : mise en art des mutations melanie matranga

Exposition You musée d'Art moderne : mise en art des mutations installation melanie matranga

Ce qui frappe à côté de cette invitation à s’installer au cœur des installations est un sentiment paradoxal d’absence. You de Mélanie Matranga est le symbole de cette ambiguïté.

Des textiles -beaucoup de textiles- portent la trace de porteurs partis vers un ailiers à imaginer tout comme les causes de leur absence. Le choix est ouvert : recréer leur présence, les remplacer, fuir …

Parcours circulaire hommage aux éléments et aux sens

Le parcours circulaire croise les perspectives occidentales et chinoises avec cinq sections consacrées aux quatre éléments -l’eau, le feu, l’air, la terre- et à un élément fondamental de la matière, le métal.
La série de Porsche tronçonnées en est un presque caricatural exemple.

Exposition You musée d'Art moderne : mise en art des mutations installation porsche

Cette série peut aussi être vue comme une illustration du propos de l’exposition : mettre en art les enjeux majeurs des mutations de notre époque. Dans ce cas le surconsommation. Dans les autres ; la production, le luxe, l’environnement, la mémoire, l’hybridation humain-animal, la technologue, l’identité ou encore le territoire.

Exposition You musée d'Art moderne : mise en art des mutations ouevre toxique

Exposition You musée d'Art moderne : mise en art des mutations helen marten

Ready made, installations, vidéos, formats mixtes, sculptures, performances toutes les disciplines sont présentes.
“Des pièces spectaculaires alternent avec d’autres plus sensibles, parfois à la limite du perceptible, convoquant la vision, l’ouïe, l’odorat, mais aussi l’imaginaire de la science et de la fiction. Elle compose ainsi un panorama où les sens et l’intellect sont stimulés” précise Anne Dressen.

Feed : portrait acide d’une société avide, perfide et infantilisante

Exposition You musée d'Art moderne : mise en art des mutations feed sarah maclean

On retient la vidéo de Sarah Maclean.
Feed grise l’œil avec es emojis guimauve, des messages défilant qui intiment d’être 110 % heureux en consommant. Conte cauchemardesque à la sauce réseaux sociaux, la vidéo ultra saturée dresse le portrait acide d’une société avide et perfide nourrie à la télé réalité comme aux jeux débiles, un monde sous surveillance infantilisant la population au profit d’entrepreneurs manipulateurs et tout puissants.

Alors pour une detox et une acuité salvatrice de vos neurones et de vos sens plongez vous la tête dans les hublots d’Anicka Yi censés stimuler l’olfactif ou bien méditez devant les illusions qu’évoquent la fumée de Guillaume Leblon.

Exposition You musée d'Art moderne : mise en art des mutations anicka yi

Fumée, liquides, odeurs tout n’est-il pas que ou en métamorphose dans un temps où nature et culture gomment leurs limites ?

Léonore Cottrant

Exposition You musée d’Art moderne : mise en art des mutations
Musée d’Art moderne de Paris
http://www.mam.paris.fr/

Related article

Médusa : les bijoux d’art et d’humanité
http://finelife.tv/fr/2017/06/13/les-bijoux-objets-dart-et-dhumanite/

Crédits photo
Finelife Tv
Musée d’Art moderne